Flash

PGL Major Cracovie : Les enseignements à tirer

Le PGL Major Cracovie a connu dimanche dernier une fin inattendue avec la victoire de Gambit Gaming face à Immortals. Revenons ensemble sur ce tournoi plein de surprises qui nous aura tenu en haleine durant une semaine.

Ce onzième major de l'histoire de CS:GO a été surprenant premièrement par sa finale que personne n'aurait su pronostiquer, puis par les différentes désillusions et les éliminations de certaines équipes au moment où on ne les attendait pas. La compétition aura aussi été marquée par de nombreux problèmes techniques causant des pauses parfois très longues mais également par une présentation splendide de la part de l'organisation et par un public polonais très très chaud, notamment lors des matchs de son équipe favorite, Virtus.pro. Un tournoi qui, pour conclure cette présentation, aura en grande partie répondu aux attentes et qui, pour sûr, restera dans les annales.


Gambit au sommet

Gambit Gaming surprenant vainqueur

Qui aurait pu croire que Gambit Gaming serait le onzième vainqueur de major ? Peu de gens et pourtant ... Déjà lorsque nous lancions les pronostics, il semblait peu probable que Gambit termine en 3-0 mais dès les premiers matchs, les Kazakhs ont frappé fort. Ni mousesports (16-10), ni G2 eSports (16-6), ni Virtus.pro (16-11) n'ont su les arrêter. En quart de finale, c'est au tour de fnatic et là encore, les Suédois n'ont rien pu faire (16-14 / 16-12). Malgré une rencontre exemplaire au tour précédent face à SK Gaming, Astralis, un des grands favoris de la compétition, n'a pas su faire mieux (16-10 / 8-16 / 16-12) mais a quand même remporté une map, la première concédée par les Kazakhs depuis le début du tournoi. En finale, les Brésiliens de Immortals ont tout donné pour mettre fin à cette épopée (4-16 / 16-11 / 16-10) mais Zeus était vraiment déterminé à l'idée de remporter son premier major. Une belle victoire pour ces cinq joueurs qui ont tous été au rendez-vous et qui ont proposé un excellent jeu d'équipe. Si on notera surtout le titre de MVP d'AdreN, il ne faut pas oublier le rifle de Dosia et HObbit, le sniper de mou et le lead de Zeus. Face aux meilleurs, Gambit Gaming a su tirer son épingle du jeu et remporter ce titre que la formation kazakh a amplement mérité tant son parcours est irréprochable. Classement HLTV : 4ème place.


Immortals y était presque

Si Immortals n'a pas démérité, sa phase de poules a failli se transformer en cauchemar. Au bord de l'élimination en 2-2, les Brésiliens se sont retrouvés face à FlipSid3 Tactics, une équipe dangereuse qui a souvent éliminé de gros poissons par le passé. Mais cette fois-ci il n'en sera rien puisqu'ils écartent les joueurs de l'est sans soucis (16-6) s'octroyant une place en quart de finale. Opposés aux surprenants BIG, ils ont pris le dessus en laissant la première map aux Allemands après overtime avant de remporter les deux suivantes (17-19 / 16-7 / 16-14). Face à Virtus.pro en demi-finale, la rencontre s'annonçait plus que rude face à une formation en forme et très largement soutenue par son public. Mais malgré une ambiance de folie, il n'en sera rien. Les Polonais s'effrondrent dès la première map et n'auront pus la force nécessaire pour se reprendre sur la deuxième (16-5 / 16-11). C'est alors que la finale commence face à des Gambit très chauds qui ont fait le plein de confiance en battant Astralis au tour précédent. Les Brésiliens frappent fort d'entrée en remportant cbble 16-4 mais les Kazakhs ne lâchent pas. Ils feront tout pour revenir et empocher les deux dernières maps (16-4 / 11-16 / 10-16). La déception est grande mais le résultat est tout de même là, Immortals est finaliste de major. L'addition de kNg a porté ses fruits et cela semble logique qu'il fasse, aujourd'hui, définitivement partie de la line-up. Classement HLTV : 6ème place.


La BIG surprise

BIG arrive en playoffs en 3-0

Ceux qui croyaient en BIG avaient raison, les Allemands ont dépassé toutes les attentes en proposant un jeu construit et un très bon niveau. Trois victoires d'affilée en ronde suisse contre FaZe Clan (16-8), Cloud9 (16-11) et SK Gaming (16-14) pour un 3-0 et une place en quart de finale. Trois victoires contre de bonnes équipes certes, mais trois fois sur la même map, inferno. Opposés au futur finaliste, Immortals, ils ont tenu bon mais pas suffisamment pour enterrer les Brésiliens (19-17 / 7-16 / 14-16). Ce premier major synonyme de statut légende est de très bon augure pour la suite pour cette formation qui sera à suivre notamment lors de la prochaine saison de l'ESL Pro League. Premier major et également premier drama avec le scandale autour de l'utilisation du Crouch Jump. Si beaucoup pensent que leur beau parcours est dû à ce fameux bug, il ne faut pas oublier qu'il a été utilisé uniquement lors des deux premières rencontres. Cela n'enlève donc en rien la belle prestation face à SK Gaming et Immortals. Classement HLTV : 14ème place.


Les déçus

Astralis avait fait l'impasse sur l'ESL One Cologne pour se concentrer à 100% sur ce major. Si on s'attendait à ce que les Danois entrent directement dans la compétition en écrasant leurs adversaires, le commencement a été mitigé avec une courte première victoire face à Immortals (19-17) puis une défaite face à SK Gaming (6-16). Victorieux de peu face à fnatic (16-14), les hommes de gla1ve ont confirmé en surpassant G2 eSports (16-6) pour une place en quarts de finale. Là, Astralis a réhaussé le niveau et a pu prendre sa revanche sur SK Gaming (16-12 / 16-6) avant de tomber en trois maps face à Gambit Gaming (10-16 / 16-8 / 12-16), futur vainqueur de l'événement. Les Danois étaient très forts mais les Kazakhs encore meilleurs. Un résultat décevant pour une équipe qui nous a habitués à des victoires ou au moins des places en finale. Décidément, ce major n'était pas celui des équipes favorites mais plutôt des outsiders. Classement HLTV : 2ème place.

Le soutien de la foule n'aura pas suffit pour VP

À domicile, Virtus.pro a enfin montré un autre visage après des mois de galère et de défaites en tous genres. Ceci étant dit, ce n'est pas étonnant de la part des Polonais qui font toujours bonne figure lors des tounois estampillés Valve. Le démarrage a été rude avec une ronde suisse qui a une nouvelle fois déjoué tous les pronostics et qui a failli leur coûter très cher. En effet, ils sont passés avec trois victoires face à Vega Squadron (16-2), fnatic (16-11) et Cloud9 (16-10), et deux défaites contre Gambit Gaming (11-16) et North (14-16). Mais en quart de finale ils se sont rasurés en prenant leur revanche sur North (16-9 / 16-10) avant d'affronter Immortals. Ce qui s'annonçait comme une rencontre largement à leur portée s'est transformée en cauchemar. Devant un public largement acquis à leur cause, les Polonais se sont fait littéralement écraser (5-16 / 11-16). Peut-être que la longue période a vide a trop duré et que ce sursaut de dernière minute pour le major n'aura pas suffit à Virtus.pro pour redresser suffisamment la barre. Attendons la rentrée pour voir si cette équipe sera capable de revenir parmi les meilleures. Classement HLTV : 9ème place.

Quand on parle de déçus, on ne peut pas ne pas mentionner SK Gaming qui, au vu des récentes perfornances, aurait au moins dû terminer dans le dernier carré. Malheureusement cela n'a pas été le cas puisque les Brésiliens ont été éliminés dès les quarts de finale par Astralis (12-16 / 6-16). Ce match qui était annoncé comme la finale avant l'heure a eu lieu très tôt dans la compétition à cause d'une ronde suisse qui aura fait mal aux deux formations, terminant toutes deux en 3-1. Cela signifiait donc qu'un des deux grands favoris quitterait le tournoi au premier tour de la phase finale et à ce jeu, ce sont les Brésiliens qui en ont fait les frais. Avant ça, leur phase de groupes était loin d'être désastreuse avec trois victoires contre PENTA (16-13), Astralis (16-6) et Immortals (16-9) et une seule défaite face à BIG (14-16). Loin d'être une erreur de parcours, ce résultat doit avoir un goût amer pour eux qui avaient toutes les cartes en main pour arriver en finale. Malheureusement, le tirage au sort en sortie de la ronde suisse leur a été fatal, les Danois étant largement au-dessus lors du quart de finale. Classement HLTV : 1ère place.


Bien mais pas suffisant

Magisk pourrait ne plus faire partie de l'équipe

Dans cette catégorie, on retrouve fnatic et North puisque ce sont toutes les deux des équipes qui ont fait le taff mais dont on attend un peu plus. Les Suédois ont passé la ronde suisse en 3-2 après deux victoires face à FlipSid3 Tactics (16-12) et Natus Vincere (16-12), deux défaites contre Virtus.pro (11-16) et Astralis (14-16) avant une ultime victoire face à G2 eSports (16-10). Malheureusement pour eux, ils sont tombés face à Gambit Gaming lors de l'étape suivante et n'ont rien pu faire contre le futur gagnant de l'événement. Si on regarde dans l'ensemble, il y a du progrès chez eux. Des victoires face à de bonnes équipes comme G2 eSports et Natus Vincere, et des défaites de peu face aux meilleures comme Astralis et Virtus.pro ou encore celle qui a surpassé toutes les autres, Gambit Gaming. Du mieux, il y en a, mais cela n'est toujours pas suffisant pour espérer décrocher un titre. Classement HLTV : 11ème place. Pour les Danois en revanche, le parcours a été moins compliqué, les adversaires étant d'un niveau bien moindre. Ils ont donc pu se qualifier pour la phase finale en 3-1 avec trois victoires face à PENTA (16-9), mousesports (19-15) et Virtus.pro (16-14) et une défaite contre Cloud9 (12-16). En quart de finale, ils n'ont pas fait le poids contre Virtus.pro (9-16 / 10-16) et terminent donc à la 5/8ème position. Ils semblent aujourd'hui à bout de souffle et c'est pourquoi ils pourraient prochainement effectuer un changement au sein de l'effectif. Classement HLTV : 8ème place.


Ils sont passés à côté

La première énorme désillusion vient du côté de chez FaZe Clan, la formation internationale ne parvenant pas à remporter le moindre match. En effet les hommes de karrigan ont perdu contre BIG (8-16), mousesports (15-19) et FlipSid3 Tactics (11-16), les privant ainsi du statut de légende. Quand on sait qu'ils sont capables de remporter des trophées et de proposer un très haut niveau de jeu, ce résultat semble impossible à imaginer. Et pourtant, le verdict est sans appel, rien n'y a fait. Le moral semblait au plus bas et rien de beau n'a vraiment filtré ce week-end. On a d'ailleurs pu voir que kioShiMa préférait rester avec ses compatriotes plutôt qu'avec ses teammates entre les rencontres. Cela ne sent pas très bon pour le plus international de nos Français. À suivre ... Classement HLTV : 3ème place.

Énorme désillusion pour nos Français

Vient ensuite le tour de G2 eSports. Le premier major de la formation tricolore s'est terminé dès la première phase avec deux victoires face à Natus Vincere (16-14) et Cloud9 (19-17), pour trois défaites contre Gambit Gaming (6-16), Astralis (6-16) et fnatic (10-16). Des victoires très courtes et des défaites dès que les Français affrontent des équipes d'un meilleur calibre, cela est loin d'être rassurant. shox a récemment déclaré en interview qu'ils avaient été dépassés dans tous les domaines et qu'ils n'avaient pas su adapter leur jeu. Espérons que ce major ne soit qu'un faux pas et, on leur souhaite, qu'ils parviennent à trouver la solution. Classement HLTV : 5ème place.

Depuis l'arrivée de ropz au sein de l'effectif de mousesports, l'équipe se porte mieux et est arrivée à ce major avec en tête l'idée d'au moins atteindre les playoffs, mais le sort en a décidé autrement. Une seule victoire face à FaZe Clan (19-15) et trois défaites contre Gambit Gaming (10-16), North (15-19) et Cloud9 (11-16), l'aventure se termine pour mouz. Aussitôt rentrée de Pologne, l'équipe cherche déjà une solution et pourrait à nouveau effectuer des changements. Nous en saurons plus dans les semaines à venir. Classement HLTV : 15ème place.

Malgré un sursaut lors de l'ESL One Cologne où Cloud9 a réussi à atteindre la finale, les Américains stagnent et ne surprennent plus personne. Éliminés en 2-3 après deux victoires face à North (16-12) et mousesports (16-11), et trois défaites contre BIG (11-16), G2 eSports (17-19) et Virtus.pro (10-16), s'en est fini de l'espoir de retrouver une équipe américaine avec un statut de légende. Il faudra réellement trouver une solution pour mettre fin à ce calvaire et enfin retrouver une formation du pays de l'Oncle Sam au meilleur niveau. Classement HLTV : 7ème place.

De sérieux problèmes chez NaVi

La dernière équipe fait beaucoup parler d'elle, il s'agît de Natus Vincere. Une seule victoire face à FlipSid3 Tactics (16-9) et trois défaites contre G2 eSports (14-16), Immortals (10-16) et fnatic (12-16), c'est loin d'être suffisant pour une formation qui comporte autant de talents individuels. Le problème c'est que quand le skill n'est pas là, il faut pouvoir se reposer sur de bonnes stratégies et un gros teamplay, ce dont les joueurs de l'est manquent cruellement ces derniers temps. La solution serait peut-être de changer de leader in game ? Ce que nous savons c'est que ANGE1, le leader de HellRaisers, serait en discussion avec Natus Vincere. Plus d'informations à venir ... Classement HLTV : 10ème place.


Ils ont fait de leur mieux

Ils étaient loin d'être favoris et pour certains, participaient pour la première fois à un major. C'est le cas de PENTA et de Vega Squadron qui sont passés par les qualifications. Les Russes ont été éliminés sans remporter le moindre match avec trois défaites contre Virtus.pro (2-16), Immortals (6-16) et PENTA (14-16). Ils pourront au moins dire qu'ils ont participé à un major et feront certainement tout leur possible pour accéder au prochain. Cette équipe est l'étoile montante venue de Russie et il ne serait pas surprenant qu'on les voit encore s'améliorer d'ici plusieurs mois. Classement HLTV : 24ème place. La seule victoire de PENTA a été face à Vega Squadron justement (16-14), tandis que les défaites ont été encaissées contre SK Gaming (13-16), North (9-16) et FlipSid3 Tactics (13-16). On ne s'attendait pas à bien mieux, mais lorsqu'on voit que la formation internationale a réussi à accrocher la meilleure équipe du monde, l'espoir est permis. Malheureusement, si changement du côté de mousesports il y a, il se pourrait fortement que l'équipe soit amputée d'un membre. Classement HLTV : 20ème place.

B1ad3 ne trouve plus les solutions

L'équipe qui conclut ce bilan est FlipSid3 Tactics. Après deux défaites face à fnatic (12-16) et Natus Vincere (9-16), les joueurs de l'est sont parvenus à éliminer FaZe Clan (16-11) et PENTA (16-13), avant une ultime défaite face à Immortals (6-16). Les joueurs de l'est ont failli atteindre une nouvelle fois les quarts de finale et récupérer le statut de légende mais cela sera surement pour une autre fois. B1ad3 est un leader très intelligent mais il semble vraiment manquer d'immagination et de niveau ces derniers temps, et ne propose plus rien de très intéressant. Si on ajoute à cela des joueurs comme wayLander qui sont capables de remporter une rencontre à eux-seuls puis de s'écrouler au match suivant, il devient alors impossible de faire bien mieux qu'une élimination dès les poules. Quel avenir pour cette équipe ? Classement HLTV : 21ème place.


Pour conclure

On pourra dire que ce major en a surpris plus d'un, que ce soit par son ambiance exceptionnelle, par son dénouement inattendu ou par l'élimination prématurée de certains favoris. On se souviendra aussi du Crouch Jump, ce bug fortement exploité par l'équipe BIG et qui a beaucou fait parler. Il est maintenant temps pour les joueurs de prendre des vacances synonymes également de début de mercato estival. L'été sera chaud !


Classement

1.  Gambit Gaming - 500 000 $
2.  Immortals - 150 000 $
3/4.  Astralis - 70 000 $
3/4.  Virtus.pro - 70 000 $
5/8.  fnatic - 35 000 $
5/8.  SK Gaming - 35 000 $
5/8.  BIG - 35 000 $
5/8.  North - 35 000 $
9/16.  G2 eSports - 8 750 $
9/16.  Cloud9 - 8 750 $
9/16.  FlipSid3 Tactics - 8 750 $
9/16.    mousesports - 8 750 $
9/16.  Natus Vincere - 8 750 $
9/16.    PENTA - 8 750 $
9/16.    FaZe Clan - 8 750 $
9/16.  Vega Squadron - 8 750 $