Entrez votre adresse email pour créer un compte ou remplissez le formulaire pour vous connecter sur Flickshot.

Login

Recuperation mot de passe


Register

Ou connectez-vous avez Steam ou Twitter

Connectez-vous à Flickshot pour donner votre avis.

Continuer avec Google Continuer avec Steam

S'inscrire ou se connecter avec un email

Pour utiliser Flickshot, vous devez avoir les cookies activés. Nous ne publierons jamais sur Twitter ou Steam sans votre permission.

Partager
Sunday 10 June 2018 12:41

NBK dans une interview Sans Filtre

Le site Sans Filtre a partagé jeudi une interview intitulée : NBK - Ce que vous avez toujours voulu savoir du métier de pro gamer CS:GO. Le titre de l'article en question est clair et le nom du site annonce la couleur de l'entretien, Nathan "NBK" Schmitt⁠ s'est livré sur son métier de joueur professionnel et ses différentes facettes. 

Avant d'aborder les différents aspects de la vie d'un joueur pro, le français présente sa découverte du domaine vidéo-ludique et plus précisément de Counter-Strike et évoque la transition entre le jeu qui l'a révélé, CS:Source, et CS:GO pendant laquelle il avait réfléchi à se lancer sur League Of Legends, mais il a évidemment fait le bon choix. Plusieurs sujets passionnants sont ensuite abordés comme la passion du jeu qu'il souhaite faire passer avant son statut professionnel et le tabou de l'argent où il explique consciencieusement les variations de salaires entre les équipes, les différentes sources de revenu d'un joueur et son organisation personnelle pour percevoir cet argent en Autriche (où il vit) avec un système différent de celui de ses coéquipiers français.

Il entame ensuite un sujet qui intrigue souvent le grand public, le quotidien d'un joueur. C'est toujours compliqué d'expliquer à quelqu'un de l'extérieur qu'un professionnel, sur un jeu comme CS:GO, doit avoir un rythme de vie strict avec des entraînements, individuels et en équipe, et des rencontres officielles pouvant prendre (hors compétition) jusqu'à huit heures par jour entre coéquipiers (sans le travail individuel à côté). Puis pour les compétitions, NBK résume les journées de matchs, aborde les rôles de leader et de coach puis met en avant des possibles axes d'améliorations dans une équipe comme les préparations physique, mentale ou nutritionnelle en prenant comme exemple l'actuelle meilleure équipe du monde, Astralis, qui est la seule à réellement mettre l'accent sur ces points.

Pour terminer, Nathan rentre dans un sujet plus intimiste et d'autant plus intéressant. Il évoque, selon lui et sa carrière, les bons et mauvais côtés d'être un joueur professionnel sur CS. Sans surprise, ce qui revient rapidement pour le côté positif, c'est le soutien des fans et leurs encouragements. D'ailleurs, NBK met l'accent sur la transmission de "quelque chose" avec ses fans et il caractérise cela de "consécration". Mais tout n'est pas rose et le joueur français y voit un principal inconvénient, le manque de temps à côté du jeu causé par l'accumulation de compétition et les obligations avec la structure et ses sponsors. L'avenir d'un pro-gamer est ensuite abordé par Nathan qui fait logiquement le parallèle avec sa situation actuelle pour illustrer la complexité de pouvoir prévoir ce qu'un joueur professionnel pourrait faire dans les années à venir. Mais il explique qu'il aurait éventuellement un point de chute intéressant dans l'avenir grâce à une collaboration avec la plateforme FaceIt qu'il a déjà aidé par le passé.

C'est donc un entretien passionnant dont nous a gratifié le site Sans Filtre avec un Nathan "NBK" Schmitt⁠ honnête et intéressant. Il s'est livré comme il l'a peut fait auparavant avec une rédaction à la première personne qui rend l'immersion d'autant plus facile dans sa vie personnelle de joueur professionnel. 

Article complet à retrouver ici

Photo : HTLV.org


.WESCOCO