Entrez votre adresse email pour créer un compte ou remplissez le formulaire pour vous connecter sur Flickshot.

Login

Register

Ou connectez-vous avez Steam ou Twitter

Connectez-vous à Flickshot pour donner votre avis.

Continuer avec Steam

S'inscrire ou se connecter avec un email

Pour utiliser Flickshot, vous devez avoir les cookies activés. Nous ne publierons jamais sur Twitter ou Steam sans votre permission.

Partager
Lundi 05 décembre 2016 17:50

ELEAGUE S2 : OpTic confirme sa bonne forme du moment

C'est à partir de mercredi dernier que les phases finales de la seconde saison de l'ELEAGUE se déroulaient aux Etats-Unis et plus précisément dans les studios de l'organisation à Atlanta. Huit équipes avaient fait le déplacement pour tenter de succéder aux Polonais de Virtus.Pro, vainqueurs de la première saison et pour empocher les 400 000 $ promis à l'équipe triomphante. Le format était simple, un arbre à élimination directe avec des matchs exclusivement en bo3.

Tout a donc débuté mercredi où la meilleure équipe du monde, les SK Gaming, affrontait la Team Dignitas, équipe qui accumulait des performances en dents de scie depuis leur sacre à l'EPICENTER. Les deux premières cartes ont été une formalité pour les deux équipes qui chacune leur tour ont déroulé. Les Brésiliens se sont imposés 16 à 6 sur Dust2 avant de s'incliner sur un score net et sans bavure de 16-4 sur Mirage. Tout s'est donc joué sur Overpass où papa FalleN (27-16) a pris les choses en main pour amener son équipe vers une victoire difficile et accrochée de 16 à 14. Les Dignitas ont donc terminé cette deuxième saison de l'ELEAGUE sur un top 5/8 et empochent par la même occasion 50 000 $.

cajunb : "Va falloir vous sortir ces doigts du c.."

Dans le même côté de l'arbre (la partie haute), les Danois d'Astralis affrontaient leurs ennemis de toujours, les Suédois de chez Ninjas In Pyjama. Et il faut dire que, contrairement à d'habitude, cela c'est bien déroulé pour eux. Malgré une première carte concédée 13 à 16 où Adam "friberg" Friberg a montré que par moments il savait être décisif, les Astralis se sont bien repris sur train et overpass. Ils ont en effet surpassé leurs adversaires en l'emportant, respectivement, 16-2 puis 16-10. Ce sont donc les Danois qui continuaient leur marche en avant, tandis que les NiP s'arrêtaient ici mais repartaient tout de même avec une bonne poignée de dollars.


Xizt : "Merci pour ton retour, on va pv Mikail"

L'autre partie de l'arbre s'est jouée jeudi et nous avons assisté à une rencontre inédite entre l'équipe en forme du moment, OpTic, qui affrontait les mousesports. Et les Nord-Américains ont rapidement pris l'ascendant sur leurs adversaires du soir en remportant facilement train 16 à 7. La suite s'est jouée sur cache et les OpTic, emmenés par un Will "RUSH" Wierzba des grands soirs, ont surpassé les Européens en s'imposant 16 à 11. Le duel entre les deux Espagnols loWel et mixwell a donc tourné à l'avantage de ce dernier qui a, encore une fois, montré un niveau de jeu plus qu'intéressant.


NiKo : "Quelqu'un peut me sortir d'ici ?"

Un peu plus tard dans la soirée de jeudi, les tenants du titre ont affronté les coéquipiers de notre Français Fabien "kioShiMa" Fiey dans un match où les Polonais partaient légèrement favoris malgré le regain de forme des FaZe ces derniers temps. Et cette confrontation avait bien débuté pour les Virtus.Pro qui n'avaient fait qu'une bouchée de leurs adversaires sur nuke en l'emportant 16 à 4. Mais les FaZe n'avaient pas dit leur dernier mot et se sont bien repris dans la suite du bo3 et ont écarté les Polonais de la course au titre en remportant, tour à tour, overpass puis cache. Malgré un étonnant Jaroslaw "pasha" Jarzabkowski, les Polonais sortent par la petite porte dans ces finales, on attendait mieux de leur part en terre conquise. 


Semmler : "Oh oui pasha, show your biceps.."

Ce sont donc les favoris de la compétition opposés aux Danois d'Astralis qui ont ouvert le bal des demi-finales. Le veto était clairement à l'avantage des Brésiliens qui allaient évoluer sur leurs trois meilleures cartes du moment, à savoir train (92.3 % de victoires les 3 derniers mois), dust2 (82.4% de victoires) et overpass (73.7 % de victoires). Mais les Astralis emmenés par un Andreas "Xyp9x" Højsleth en feu sur overpass (28-17 / Rating = 1.49) en avaient décidé autrement. Après un premier side partagé, le mur danois s'est rapidement mis en place en CT ce qui leur a permis de mettre cette première carte dans leur besace.

La suite s'est déroulée dans la maison des SK Gaming, une carte où la locomotive brésiliene a pour habitude d'écraser tout sur son passage. Mais tout ne s'est pas passé comme prévu pour les coéquipiers de Gabriel "FalleN" Toledo qui, comme à son habitude, a pourtant performé sur cette seconde carte (27-18 / Rating = 1.39), puisqu'ils se sont directement heurté à un mur. En effet, ils ont concédé le premier side en engrengeant seulement trois petits rounds, ce qui a mis leurs adversaires en confiance et qui, portés par les coups de sniper de leur star Nicolai "device" Reedtz, ont logiquement remporté train et donc leur ticket pour la grande finale. C'est donc sur un top 3/4 que la meilleure équipe mondiale a quitté Atlanta, une performance qui en soit n'est pas forcément mauvaise, mais on attend évidemment mieux de ces Brésiliens qui peinent à soulever un trophée depuis leur major remporté en juillet dernier lors de l'ESL One Cologne.


FalleN : "Si tu me fais le virement ici, c'est fnx qui saute et toi tu restes."

L'autre demi-finale était légèrement moins alléchante sur le papier, personne n'aurait parié sur une telle affiche (surtout pas Monsieur Thorin). Une recontre entre deux formations qui étaient (et sont toujours) sur une bonne dynamique. En effet, les OpTic restaient sur une énorme performance lors de la Northern Arena où ils ont surpris tout leur monde en s'imposant face aux G2 en grande finale. Et quant aux FaZe, ils étaient sur deux bonnes performances, des top 3 lors de l'iBUYPOWER Masters 2016 et des IEM Oakland 2016, l'arrivée de Finn "karrigan" Andersen et le retour de notre Français Fabien "kioShiMa" Fiey leur a fait un bien fou. Le veto était, à un détail près (train joué avant overpass), le même que celui de l'autre demi-finale.

Et le moins que l'on puisse dire, c'est que les Américains ont donné une leçon de CS à leurs adversaires en leur infligeant un lourd 12-3 lors du premier side avant de concrétiser dès l'entame du second side en s'imposant 16 à 3. Les coéquipiers de Tarik "tarik" Celik, auteur d'une grosse performance sur cette première carte (25-9 / Rating = 2.14), sont donc arrivés sur overpass avec la confiance de leur côté. Et malgré une meilleure résistance des Européens de chez FaZe, les OpTic bien emmenés par RUSH et mixwell ont surpassé leurs adversaires et se sont logiquement imposés 16 à 12. Les Américains continuaient donc leur ascension fulgurante vers le top 10 mondial et obtenaient par la même occasion leur billet pour la finale face aux Astralis. Bonne performance cependant pour les FaZe qui, malgré cette défaite, continuent de monter en puissance.


kioShiMa : "Hum, le problème fait top 3/4, sont où EnVyUs ?"

Finale inattendue donc, avec deux possibilités, la résurrection pour Astralis ou la confirmation pour les OpTic. Lors du veto, les Danois ont directement pris la carte train, sur laquelle ils ont aisément surpassé les Brésiliens de chez SK Gaming, avant que les Américains ne choisissent de jouer cobblestone, une carte qu'ils n'avaient pas jouée lors de ces finales. La dernière, si nécessaire, était dust2 qui n'a pas été joué par ces deux formations durant la phase finale. Sur train, les Astralis ont démarré de la meilleure des manières en infligeant un lourd 11-4 sur leur side T, ils ont directement pris le dessus sur leurs adversaires et le sniper danois, device, y était pour quelque chose. Il a en effet survolé cette première carte (25-16 / Rating = 1.41) et a permis à son équipe de l'emporter 16 à 9. En arrivant sur cobblestone, les Européens étaient donc à 16 rounds de la victoire finale. Mais les OpTic n'avaient pas dit leur dernier mot et portés par une bonne dynamique sur leur side T qu'ils ont remporté 11 à 4, ils ont déroulé du début à la fin pour finalement s'imposer 16 à 6 sur leur pick.

Tout était donc à refaire pour les Astralis sur overpass, carte qui ne leur réussit pas à tous les coups (55.6 % de victoire sur les trois derniers mois) alors que les OpTic sont très à l'aise dessus (72.7 % de victoire). Et les statistiques ont été significatives puisque les Américains ont pris le dessus sur leurs adversaires, portés par un Keith "NAF" Markovic de gala (34-14 / Rating = 1.85) ! Ils se sont en effet imposés 16 à 11 ce qui leur a permis d'atteindre la première place de la compétition synonyme du gain d'une coquette somme de 400 000 $ ! Les Danois d'Astralis peuvent tout de même être fiers de leur parcours, ils reprennent confiance et Lukas "gla1ve" Rossander montre par la même occasion qu'il n'est pas là par hasard. Pour se consoler de leur défaite en grande finale, ils empochent un joli chèque de 140 000 $. A noter que le joueur américain Will "RUSH" Wierzba a été élu MVP par le site HLTV.org.


H3CZ : "Tu vas avoir le droit à un joli petit chèque mon petit"

Le classement final :

1.  OpTic - 400 000 $
2. Astralis - 140 000 $
3/4. SK Gaming - 60 000 $
3/4.  FaZe - 60 000 $
5/8. dignitas - 50 000 $
5/8. Virtus.Pro - 50 000 $
5/8. NiP - 50 000 $
5/8.  mousesports - 50 000 $
9/12. Cloud9 - 30 000 $
9/12. Na'Vi - 30 000 $
9/12. fnatic - 30 000 $
9/12. G2 - 30 000 $
13/16. EnVyUs - 30 000 $
13/16. ALTERNATE - 30 000 $
13/16. Echo Fox - 30 000 $
13/16. Immortals - 30 000 $

Top 10 des meilleurs joueurs et leur rating sur la saison :

Les cartes jouées :

1. chrisJ (mousesports) - 1.34
2. shox (G2) - 1.26
3. byali (Virtus.Pro) - 1.26
4. ScreaM (G2) - 1.23
5. NAF (OpTic) - 1.23
6. felps (Immortals) - 1.21
7. TaZ (Virtus.Pro) - 1.20
8. device (Astralis) - 1.19
9. RUSH (OpTic) - 1.19 MVP
10. mixwell (OpTic) - 1.19

 

Overpass - x13
Train - x11
Cobblestone - x7
Dust2 - x6
Nuke - x5
Mirage - x4
Cache - x3

 


Statistiques & Photos : HLTV.org


neL

Créateur de flickshot.fr, journaliste et rédacteur CS depuis 2012. Fan de l'OL et amateur de MMA.