Entrez votre adresse email pour créer un compte ou remplissez le formulaire pour vous connecter sur Flickshot.

Login

Register

Ou connectez-vous avez Steam ou Twitter

Connectez-vous à Flickshot pour donner votre avis.

Continuer avec Steam

S'inscrire ou se connecter avec un email

Pour utiliser Flickshot, vous devez avoir les cookies activés. Nous ne publierons jamais sur Twitter ou Steam sans votre permission.

Partager
Lundi 07 novembre 2016 20:00

kennyS : "Je continue à jouer pour retrouver cette joie de gagner un major"

Voici la seconde partie de l’interview avec Kenny “kennyS” Schrub, si vous avez manqué la première partie, vous pouvez la lire ici. Après avoir évoqué le début de CS:GO, la domination de NiP, son statut de star de l'eSport et enfin ses échecs et les difficultés qu'il a rencontrées lors de son aventure, il aborde avec nous maintenant son arrivée chez EnVyUs, le sentiment de perdre un major en finale et d’en remporter un, son futur dans l’esport et en dehors ainsi que quelques questions randoms. Enjoy !

               

EnVyUs

Quelques jours après l’ESWC Montréal 2015, EnVyUs décide de se séparer de shox et SmithZz au profit d’apEX et toi. Vous faites un bon départ et nV semble alors s’affirmer comme l’équipe qui sera à battre lors des prochaines compétitions. Quand une équipe effectue des changements, il y a un toujours un petit semblant de hype qui fait que l’équipe se sent pousser des ailes. Juste avant l’ESL One Cologne 2015, quel était ton état d’esprit par rapport au major qui arrivait deux semaines après ? Aviez-vous des objectifs ?

Comme tu l’as dit, nous étions une nouvelle équipe et qui dit nouvelle équipe dit nouvelle motivation, on était à fond ! On étaient tous plus ou moins sur la même longueur d’onde, c’est ce qui a fait que ça a fonctionné quasiment directement. Pour être honnête, on était vraiment confiant pour le major malgré notre faible temps de jeu ensemble. On n’en parlait pas forcément mais l’objectif commun était d’atteindre au moins la finale. Chose faite.

Un mois seulement donc après votre recrutement se tient donc le deuxième major de 2015. Hormis une petite frayeur contre Luminosity lors de la phase de groupes, vous atteignez la finale contre fnatic sans trop d’embûches. Alors que la première map, dust2, vous semblait acquise, fnatic fera la remontée extraordinaire (07-14 > 10-15 > 15-15) pour remporter cette map en overtime. Totalement déboussolés pour cette déconvenue, vous ne serez que l’ombre de vous même sur votre map, cbble. A la fin du match, qui était ta première finale de major, on peut te voir fondre en larmes. Lors de cette deuxième map, vous rendez vous compte que vous avez laissé passer votre chance ? Comment contenir ses émotions et essayer de rester concentrer sur la rencontre ? L’équipe était-elle trop jeune ? Au jour d’aujourd’hui, comment aborderais tu la deuxième map. Quelles leçons as tu tiré de cette épreuve ?

Pour être honnête, ça m’arrache toujours le cœur, ça m’arrive de regarder la vidéo d’Eyeshield sur nous à Cologne et je coupe toujours avant la finale. Je pense que l’équipe était trop jeune et c’était la première fois avec notre nouvelle line-up qu’on affrontait fnatic, les intouchables. Autant dire que c’était un baptême du feu qui arrivait dans un moment relativement important, disons qu’ils ont gagné cette finale grâce à leur expérience.

La deuxième map fut horrible, un cauchemar. On avait pris un gros coup de massue sur la tête et c’était vraiment difficile de se relever. En finale de major, avoir “throw” la première map, c’était vraiment difficile, on savait qu’on avait “fucked up”. On a essayé de se remobiliser pour la deuxième map mais voilà, de mon côté, j’ai essayé de m’y convaincre mais je n’y suis pas parvenu. Je pense qu’aujourd’hui, ça se passerait un peu comme dans cette situation sauf que cette fois, on se remettrait dedans, vraiment.

En effet, j’ai eu du mal à retenir mes émotions, mais tu ne m’as pas vu dans les coulisses, j’ai littéralement fondu en larmes, impossible de me retenir, j’étais tellement frustré et déçu de la tournure du match.

Tout semble vous sourire par la suite. Vous remportez plusieurs compétitions et vous battez enfin Fnatic pour la première fois. C’est donc avec le plein de confiance et le statut de favoris que vous arrivez au major de la DH Cluj. Vous l’emportez finalement après avoir pris votre revanche contre fnatic en quart et malgré une demi-finale de folie où vous passez près de la défaite contre Gamers2 (1 map perdue et 3 overtimes dont un avec un 0-3 de déficit sur la seconde map). Votre expérience du précédent major vous a t’elle aidée pour ces deux matchs ? Tu remportes enfin un major, décris nous ce feeling et que cela représente pour toi.

En effet, nous étions supposés avoir l’arbre le plus difficile (fnatic, G2 qui bat VP et TSM qui n’assume pas son statut de favori et n’atteint pas la finale). On était relativement confiant à l’abord du match contre fnatic, on sortait de la Gfinity où nous les avions battu. Certes, on aurait préféré un autre adversaire mais ce n’est pas grave car c’est l’une des grosses équipes à battre dans ce type de compétition. On commence la première map d’une manière catastrophique et on se fait largement battre 9-16 sur mirage. Vint ensuite nos deux meilleures maps, cobble et cache. Et là, on les stomp complètement. Ce fut un moment spécial parce que la victoire avait un goût de revanche quant au dernier major.

En demi finale, on affronte G2 (ndlr: dennis, fox, jkaem, rain, maikelele) pour ce qui restera surement l’un ou le match le plus épique et tendu de ma carrière. Encore une fois, on encaisse la première map assez sèchement (C’est en autre ce que l’on a appris du major de Cologne car on a toujours su rebondir après avoir perdu la première map). Vient ensuite inferno où on maîtrise, on est en confiance sur la map et on fait un side Terroriste relativement correct même si ça aurait pu être mieux. Le side CT n’est pas médiocre mais seulement, on mettait les rounds puis on concédait les suivants donc au final, notre cycle money était foutu. Ils ont réussi à remonter comme ça. On fait donc 15-15 et là vinrent les overtimes, on se prend 0-3. En major, il y a deux minutes de pause entre les sides, ce fut deux très longues minutes, une torture psychologique. Nous étions dépités et personnellement, je me voyais déjà rentrer à la maison. Sauf qu’une fois la reprise du match,  sans que personne n’ait dit un mot, nous avons repris du poil de la bête et montrer un mental incroyable. On a réussi à remonter, cela leur a mis un coup sur la tête, la confiance a changé de camp et nous avons remporté inferno. Cache fut une formalité.

Rien qu’avec le quart et la demi, on a prouvé qu’on avait largement appris de notre mésaventure lors de la finale de Cologne. Une fois en finale, on affronte NaVi qu’on avait battu en poule. Ce fut un match assez difficile à aborder surtout que les vetos se sont révélés être complètement en la faveur de NaVi ; train 1st map, cbble 2nd et dust2 3ème. Train et dust2 étaient leurs deux meilleures maps et en ce qui nous concerne, surement nos 4ème et 5ème. Il fallait donc à tout prix gagner la première map. Encore une fois, on montre un mental d’acier. On est dos au mur sur train, nous étions menés 7 à 12, nous étions terroristes avec un cycle money assez naze et de leur côté, 12k chacuns. On finit par l’emporter 16-14 et déjà là, apparaît une sensation de victoire car nous étions très confiant sur cbble. Cette finale ressemblait beaucoup à la nôtre contre fnatic à Cologne sauf que cette fois ci, les rôles étaient inversés. On rentre dans la seconde map très en confiance tandis qu’eux étaient surement un peu mort mentalement.

Cbble fut une formalité et nous remportons le major. Mon premier, une joie incommensurable m’a envahi. Je continue à jouer pour la retrouver. C’était spécial pour moi, c’était l’évènement où ma vidéo VALVE était sortie, mon frère et ma copine étaient présents, les voir pleurer et content pour moi, c’était un gros bonus. J’étais également content qu’on ait pu être en mesure d’offrir ça à EnVy et Mike (ndlr: CEO EnVyUs).

 

Nous remportons le major, mon premier, une joie incommensurable m’a envahi. Je continue à jouer pour la retrouver.

 

La suite est moins glorieuse avec une descente aux enfers où vous passez de meilleure équipe du monde à deux échecs en groupe de major. kio est remercié, vous recrutez DEVIL, sans plus de succès même si les choses étaient un poil mieux sur la fin. Tout d’abord, comment expliques-tu cette chute de niveau de l’équipe ? Et quant à DEVIL, une erreur de casting ?

Oula, question difficile ! Si nous avions connaissance de tous les problèmes de l’équipe, nous pourrions les fixer assez facilement mais au contraire, ça n’est pas aussi facile mais notre fin d’année n’a pas été si mauvaise en l’occurrence. C’est difficile d'expliquer cette chute de niveau, mais il y a certaines explications que je peux donner. Après notre victoire en major, on s’est certainement relâché mais surtout, je pense qu’on a tous eu du mal à canaliser nos egos et certains ont largement pris le dessus sur l’équipe.

J’ai toujours eu une métaphore qui explique notre descente aux enfers qui avait énormément de difficultés à s'arrêter: “Imaginer deux personnes, la première personne met un coup de couteau à la deuxième, la deuxième personne ne se soigne pas correctement et laisse la plaie ouverte. La première personne remet un coup de couteau et la deuxième personne ne se soigne toujours pas de la bonne manière, et ainsi de suite...La deuxième personne a tellement de plaies ouvertes que ça devient très difficile de stopper l'hémorragie.

Ce que je veux dire par là, c’est que dans notre équipe, on a enchaîné les problèmes sans vraiment les résoudre et on atteint un point où ça devient très grave. Aujourd’hui, nous remontons et je peux dire qu’on revient de très loin. Même si on a pas fait tout ça de la meilleure manière.

En ce qui concerne DEVIL, c’était une erreur de casting dans la mesure où malheureusement, on l’a mis dans un rôle qu’il n’avait jamais vraiment joué auparavant. Je me suis déjà expliqué à ce sujet, il n’y ’a pas grand choses à dire.

Vous avez remercié DEVIL il y a peu. Pourquoi ne pas essayer de ramener kio ? Pourquoi ne pas piocher chez G2 ? Pourquoi ne pas tenter un autre jeune joueur comme matHEND ou xms ? Pourquoi ne pas redonner sa chance à un Ex6TenZ ou Maniac ? Pourquoi ne pas ajouter un coach “présent dans le jeu” à la starix ou kuben ? Pourquoi SIXER et pas un autre ?

Ramener kio aurait pu être une option mais on était pas convaincu qu’il avait changé et qu’il aurait été en mesure de tout donner, c’est aussi simple que ça. Il avait également son équipe et dieu sait que c’est compliqué d’arracher un joueur à son contrat aujourd’hui. Ensuite, on ne pioche pas chez G2 par soucis de contrat mais à vrai dire, on ne s’est même pas poser la question.

En ce qui concerne Ex6, c’est surtout une question de rôle, il rentre en conflit avec celui de Vincent, ce n’était pas le joueur dont on avait besoin en terme de rôle. Pour Maniac, même si c’était une expérience en tant que coach, nous n’étions pas du tout satisfait de son travail, on attendait beaucoup plus de lui. Par conséquent, c’était assez difficile de l’imaginer avec nous en tant que joueur, beaucoup de nonchalance pouvait parfois ressortir de lui.

Ensuite, on a le choix de beaucoup de joueurs subtop talentueux. SIXER avait un gros avantage dû au fait qu’il nous avait convaincu durant la SL-I league S2. Ensuite, nous avions besoin d’un joueur avec un minimum d'expérience et son parcours sur 1.6 fait largement office d'expérience bien qu’il en ait peu sur CSGO. Et enfin, sa mentalité et son teamplay supérieur à celui de DEVIL ont également été des facteurs importants.

En ce qui concerne un coach, on a enkay J, qui fait plus office d’analyste mais qui prend parfois ce rôle de coach, et il le fait excellemment bien. Nous avons tous été agréablement surpris par sa vitesse et sa productivité au travail. La nouvelle règle VALVe pénalise dans tous les cas l’idée d’un coach investi dans le jeu comme peuvent l’être starix ou kuben.

Le futur

Tournons-nous vers le futur, penses-tu avoir atteint ton pic de niveau à un moment de ta carrière ? Ou alors penses-tu encore pouvoir augmenter ton niveau de jeu avec le temps et l'expérience ?

Je ne sais pas mais dans tous les cas, j’en ai été très proche en 2014 et 2015 (les deux années complètes) mais honnêtement, si je peux avoir ce niveau là toute ma carrière, je signe directement.

 

Nous sommes toujours caractérisés comme des exclus de la société, notamment en France. Les gens ont tout simplement une idée négative de notre profession.

 

Que penses-tu de l'évolution du jeu eSportivement au fil des années ? Aujourd’hui, vois-tu le jeu aller encore plus haut ou vois-tu une possible “stagnation” ?

Le jeu n’a cessé d'évoluer, j’ai été aux premières loges, les moyens investis sont maintenant plus que conséquents et les résultats sont bluffants. Les scènes et les productions sont devenus incroyablement réussies.

Pour le moment, ça continue d’évoluer et tant mieux, je ne veux pas être un chat noir et dire que le jeu va stagner, c’est le dernier de mes souhaits mais on a encore beaucoup de mentalité « old school » et nous sommes toujours caractérisés comme des exclus de la société, notamment en France. Les gens ont tout simplement une opinion négative de notre profession.

Quant à ton avenir professionnel, la question n’est pas facile mais as-tu des idées ? Souhaites-tu jouer le plus longtemps possible ou te reconvertir dans l’eSport d’une façon ou d’une autre ? Pourquoi ne pas tenter une carrière sur un autre jeu un jour si tu en as l’opportunité ?

J’y réfléchis régulièrement. J’ai "sacrifié" ma scolarité pour exercer à la base ce qui était ma passion et qui est maintenant mon travail, sans regrets. Mais évidemment, je n’ai pas les meilleurs bagages possibles pour envisager un vrai futur après ma carrière. Et d’un autre côté, j’ai toujours été très incertain quant à ce que je voulais faire dans ma vie donc l’eSport s’est révélé être une immense chance.

Donc oui, dans l’absolu, j’aimerais me reconvertir dans l’eSport. Et oui pourquoi pas se reconvertir dans un autre jeu mais j’aime beaucoup trop CS pour y penser pour le moment.


Photo par ey3shi3ld

En dehors du jeu, as tu des projets ou des ambitions personnelles dans ta vie future ? As-tu une reconversion hors-eSport qui t'intéresserait ? (joueur du PSG n’est pas accepté)

Comme je l’ai dit au préalable, je n’ai jamais eu beaucoup d’idées quant à mon futur pendant ma vie d’étudiant. Ma vie hors eSport se résume à dépenser mon argent de la façon la plus intelligente possible. Sinon, je voulais être joueur de foot quand j’étais petit, je voulais faire des passes décisives à Pauleta.

Allez, on se relâche, le plus dur est fait, on passe à des questions random, de tout et de rien.

Tu es un grand fan du Paris Saint-Germain, un mot sur le projet PSG eSport ? T’imagines-tu déjà porter le maillot de tes rêves ? Un message à leur faire passer ?

J’en suis ravi, c’est juste dommage que l’image de CS en France ne s’améliore que très lentement. Malheureusement, je vois mal le PSG sur CS dans un court/moyen terme.  Et comme je l’ai déjà dit, je me sens merveilleusement bien chez ENVY, c’est la première fois de ma carrière que je me sens vraiment chez moi quelque part et je souhaite y rester le plus longtemps possible car tout est super ici !

Mais oui, porter le maillot du PSG à titre officiel serait un grand plaisir. Pour la petite anecdote, je suis fan du PSG depuis maintenant 16 ans et quand j’étais petit, mon seul but dans la vie était de vivre à Paris pour m’abonner au Parc des Princes. Le PSG a toujours été l’une des choses les plus importante de ma vie. Oui, ce n’est que du foot mais ça m’a apporté tellement de choses.

Déjà plus de 4 ans que tu traines sur la scène française et toujours pas de team avec les deux joueurs francophone les plus “forts” selon la plupart des observateurs et la communauté. A quand une team avec kennyS et shox nondediou !?

Cela me semble inévitable, on jouera ensemble un jour, quand ? Je ne sais pas et on a tous les deux des équipes où nous nous sentons bien. Nous sommes amis, on veut jouer ensemble un jour ou l’autre mais notre priorité actuelle à tous les deux, c’est de mener nos équipes respectives au sommet.

 

Jouer avec shox ? Nous sommes amis, on veut jouer ensemble un jour ou l’autre. Cela me semble inévitable, on jouera ensemble un jour.

 

Que penses-tu du relooking de la nouvelle inferno ? As-tu pu la tester ? Quelle(s) map(s) devrait être relookée selon toi ?

Oui, j’ai pu la tester une fois seulement. Inferno a toujours été ma map préférée, notamment grâce aux multiples possibilités de pick de façon agressive à l’AWP. J’ai bien aimé le relooking, il faut voir quand on la jouera compétitivement mais tout cela semble positif.

Pour les autres maps, je pense que dust2 et train ont besoin d’un relooking, je trouve train assez naze… Et  je suis l’un des seuls qui adore la nouvelle nuke !

Le map pool devrait-il évoluer plus régulièrement ? Aimerais-tu revoir d’anciennes maps comme Season, Contra, Cpl_mill ou Tuscan ou des toutes nouvelles s’incruster ?

Nous avons besoin de beaucoup de temps pour être au point sur une map, mais oui en effet, je pense que changer le mappool d’une map tous les 10-12 mois serait bénéfique au spectacle. Tuscan nous manque tous :(

Le comeback des graffitis, un avis ? Pourquoi pas des graffitis d’équipes au prochain major ?

Je n’ai pas vraiment d’avis. C’est assez futile, mais oui ce serait cool des graffitis à l'effigie des équipes voir même des joueurs.

Nous avons parlé de l'évolution du jeu eSportivement, même question du point de vue technique, après avoir ajusté presque toutes les armes, certaines maps, différents bugs, etc. Que reste t’il encore à ajuster sur le jeu ? Un mot sur l’awp et son évolution ?

Mhm… Question difficile, je suis relativement satisfait de l’évolution du jeu, je pense que les hitboxes ne sont pas 100% précises mais pour le reste, le jeu me semblent relativement bien, je n’ai pas de critiques spécifiques à faire.

En ce qui concerne l’AWP, le plus dur avec ce dernier, c’est de le maîtriser à 100% (Quickscope, décal…). J’ai atteint un tel niveau avec car je le maitrise à 100% mais aujourd’hui, les snipers ont un peu perdu en impact. Certains s’en réjouiront, d’autres comme moi non. Le nerf réalisé en février-mars 2015 était nécessaire mais je pense que les mouvements ont été trop ralentis.


shox - kennyS, le début d'une belle histoire ?

Pourquoi kennyS et pas shadow05 ou eagle23 ? N’as tu jamais eu d’autres pseudos ?

kennyS tout simplement pour mon prénom (kenny) et la première lettre de mon nom de famille S. J'aimais bien les pseudos de cs:source à l'ancienne telle que HenryG. Mais non, ce ne fut pas mon premier pseudo.Mon premier pseudo était R@Z!3L, j'étais tout jeune donc pas de préjugés ! J'ai également commencé CS:SOURCE avec le pseudo également très original qu’est HuHu-.

Quelqu'un sur reddit nous a demandé de te poser cette question. Quel est ton sentiment sur le rôle d’Happy en lurker et certains qui pensent qu'il vous utilise en bait ? Quel est ton avis et ta réponse à ces dires ?

C'est apparemment l'étiquette que les gens lui ont collé. De notre côté, on a tous des défauts à corriger pour améliorer notre équipe et nos résultats. C'est relativement dans la bonne voie, on a une confiance aveugle en Vincent, que cela soit dans son lead ou dans sa façon d'effectuer le rôle donné.

Quelle est ta dream team fr ? (langue de bois inc?)

Sans langue de bois : Happy – NBK – kennyS – apEX – SIXER <3

Quelle est ta dream team inter ?

Ma dream team inter, cela serait : Snax – kennyS – neo – flusha – dupreeh. Pas de français, pas de jaloux :D

Un grand merci pour cette interview, je te laisse le mot de la fin.

Merci pour l’interview, vous pouvez me suivre ici :

Facebook.com/OfficialkennyS
Instagram.com/kennySOfficial
Twitter.com/EnVy_kennyS

Ce fut un plaisir d’avoir répondu à cette interview, cela ne m’a pris qu’une dizaine d’heures. :)

 

____
Attention, il ne vous reste plus qu'un jour si vous désirez remporter le magnifique (et réel) Huntsman Knife signé par kennyS, ça se passe ici.

 


neL

Créateur de flickshot.fr, journaliste et rédacteur CS depuis 2012. Fan de l'OL et amateur de MMA.