Entrez votre adresse email pour créer un compte ou remplissez le formulaire pour vous connecter sur Flickshot.

Login

Register

Ou connectez-vous avez Steam ou Twitter

Connectez-vous à Flickshot pour donner votre avis.

Continuer avec Google Continuer avec Steam

S'inscrire ou se connecter avec un email

Pour utiliser Flickshot, vous devez avoir les cookies activés. Nous ne publierons jamais sur Twitter ou Steam sans votre permission.

Partager
Samedi 12 août 2017 12:10

Maj3r et maLeK s'expriment sur le rôle du support !

[Mise à jour 12/08 : 15h36] Il semble que le sujet passionne les foules, puisque Damien "maLeK" Marcel vient à son tour de s'exprimer sur le sujet. Le coach des EnVy Us répond au franco-turc et complète ses propos, cela nous a semblé suffisamment pertinent pour le traduire également :

Content de lire qu'un joueur Français s'exprime à ce sujet !
Je pense que c'est l'un des principaux problèmes qu'on peut trouver dans la communauté Francophone et probablement à plus grande échelle !

Je suis totalement d'accord avec MAJ3R ! Même certains joueurs professionnels ne se rendent pas compte de l'impact positif qu'ils pourraient apporter en trouvant une meilleure balance et une façon de modifier leurs jeux pour rendre leurs équipes plus fortes et efficaces au plus haut niveau.

Je suis témoin de cela tous les jours en tant que coach, c'est une des taches les plus compliquées à résoudre (Individuellement et en équipe). J'aimerais que nous puissions (Tous les acteurs de la scène) partager et montrer plus de détails à ce sujet à la prochaine génération.

Les spectateurs de CS sont un peu comme ceux du Football, ils aiment les joueurs qui scorent et font le show. ex: LeBron James, Stephen Curry, Ronaldo, Messi etc...
La reconnaissance sera toujours beaucoup plus grande pour les "Joueurs stars" quand ils gagnent des rounds ou des parties entières à eux seul... Oui cela arrive de temps en temps !

Mettez deux très bons joueurs supports dans une partie, ils apportent une bonne communication, une bonne intelligence de jeu et l'équipe peut ainsi s'adapter à ce qu'ils voient, les informations qu'ils rassemblent, le timing qu'ils utilisent pour l'équipe et en solo, le positionnement etc... Tout ça donne une très bonne image d'équipe, forte et solide qui ne traine pas a connaitre la victoire.

En tant que fan de CS c'est l'une des raisons pour laquelle j'AIME ce jeu, une belle alchimie à trouver à travers une superbe aventure humaine. C'est ça CS <3

 

 

Article original : 

Cette nuit, le joueur Français Engin "MAJ3R" Kupeli qui évolue sous les couleurs de Space Soldier, a publié un twitlonger dans lequel il s'exprime de façon intéressante sur le rôle des supports, le manque de reconnaissance qu'ils ont en générale et un parallèle entre Dota et CS. Pour ceux qui ne maîtrisent pas parfaitement ou veulent revoir leurs connaissance des rôles sur Counter-Strike, nous vous avons écris un dossier complet sur le sujet il y a quelques mois. Voici la traduction du tweet, validée par l'auteur :

Savez vous la raison pour laquelle le team-play de Dota est mieux que celui de Counter-Strike ?

Sur Dota, un joueur support qui va se donner 20 fois pour l'équipe dans une partie, mais qui fait une action qui permettra à l'équipe de gagner (par exemple ulti Earthshaker sur quatres joueurs) sera reconnus par ses paires et ses fans. Les casteurs et les joueurs comprendront que c'est lui le MVP* de la partie.

Pendant ce temps sur CS, 90% des spectateurs ne voient que les joueurs avec le meilleur ratio K/D (Kill/Death) et ne reconnaissent pas à sa juste valeur le travail du joueur qui va placer la bonne flash au milieu du round, qui fait un call au milieu d'un round ou qui va attirer l'attention de l'équipe adverse à un timing précis. Il y a tellement de joueurs qui "travaillent dans l'ombre" dans les équipes CS qu'il en est fatiguant de voir toujours les mêmes sous les projecteurs. Parce que même si un support a de fait accepté de ne pas être mis en avant, il a besoin d'une certaine reconnaissance.

Quand ils regardent un match, les joueurs professionnels voient la plupart du temps les moves ou les flashs qui font gagner le round, mais le spectateur moyen lui ne voit que le K/D et l'utilise comme facteur suffisant pour désigner le MVP. 

Il faudrait plus de reconnaissance pour les Supports de la part du spectateur lambda, mais la vue à la première personne indu aux FPS rend cela difficilement visible pour un non-professionnel.

Au delà du manque de gratitude, ce phénomène amène également tous les nouveaux joueurs à s’entraîner principalement à être individuellement très fort et à s’entraîner uniquement sur leur skill/aim pour avoir un k/d élévé et être reconnu par les fans. 

Mon souhait avec ces quelques lignes, c'est que les jeunes qui s’entraînent pour devenir pro aient conscience que le skill importe mais que ce n'est pas la meilleure qualité requise pour être un bon joueur de CS. N'oubliez pas d'être reconnaissant envers votre (vos) teammate qui travaillent dans l'ombre. Acceptez les critiques et essayez d'être un bon coéquipier plutôt qu'un meilleur joueur individuel. 

Big up à tous les supports et joueurs de l'ombre dans les équipes, pour moi c'est vous les vrais MVP !

 

La plupart d'entre vous savent ce que MVP signifie, pour les autres le MVP d'un match ou d'une LAN est le Most Valuable Player, c'est à dire le joueur qui aura le plus pesé dans la partie. Comme le dit MAJ3R, sur Counter-Strike le MVP est régulièrement celui qui a eu le plus d'impact en terme de kill et ration K/D plutôt que celui qui a permis à l'équipe de mettre des rounds départ ses moves, flashs ou call.

 À relire pour aller plus loin :

Les rôles dans CS:GO


neL

Créateur de flickshot.fr, journaliste et rédacteur CS depuis 2012. Fan de l'OL et amateur de MMA.